COLLECTION  EPHEMERE 

 

 

Petit bidouillage d’un soir, avec des pastilles aimantées récupérées je ne sais où  ….

Le nom ” collection éphémère ” était tout trouvé : les papiers se décollent du support. Je peux donc les refaire à l’envie.    🙂

 

Advertisements

 

 

Petite réalisation faite pendant les vacances avec mon aînée …. Elle voulait fabriquer un cadeau pour son petit cousin, moi je voulais essayer d’écrire un mot en tricotin …..

Nos deux envies se sont réalisées grâce à Artémio.  5 mètres de fils prêts à l’emploi (heureusement,  parce que je n’ai jamais aimé faire du tricotin ).  On a d’abord choisi la police d’écriture, fait le gabarit  (c’était plus facile pour une première ). Après, elle s’est débrouillée comme une chef.

 

J’ai juste fait quelques points de couture par ci par là pour que les lettres ne se déforment pas trop.

Le premier d’une série ?   🙂

 

 

Les vacances s’achèvent. Il va falloir retrouver la vie quotidienne …. en version accélérée. Mais je crois que je vais garder cette petite habitude, prise ces dernières semaines :

Coloriages: infiniment fleuri – les cahiers harmonie- Solar

 

 des coloriages en écoutant de la musique ou en suivant une émission. Je sais, il y a quelques années je n’en voyais pas l’intérêt (cf),  mais maintenant je pense que ce sera parfait, le soir,  pour calmer le rythme !

 

 

Il y a deux ans environ, j’ai croisé le chemin d’un petit olivier dans une jardinerie. Mais je l’ai complètement oublié dans son pot au fond du jardin.

Depuis la fin de l’hiver, ses conditions de vie ont changées : rempotage, taille et convalescence dans la maison.

 

Après quelques semaines, ses feuilles sont déjà plus belles ..

 

.. alors j’aime à penser qu’il se plaît dans son nouvel environnement. Pour l’embellir encore un peu, je lui ai trouvé un joli panier. 

 

A l’automne ou au printemps prochain, s’il a retrouvé assez de vigueur, il retournera au jardin. Affaire à suivre ….

 

 

Petits vases de la marque Light & Living dénichés, au cours d’une séance shopping avec mon homme, dans les rues du Croisic.

En poterie bleue, ils se sont trouvés bien dans la nouvelle chambre.

 

Une fleur de Polygonum bistorta leur tient compagnie.